Les règles, codes et valeurs des Héros

Les comics américains sont des bandes dessinées qui font parties intégrante de la littérature américaine et relatent les aventures de nombreux super-héros comme Superman et Batman.

Superman :  Icône culturelle incontestable, Superman a été créé en janvier 1933 par l’écrivain américain Jerry Siegel et l’artiste canadien Joe Shuster. Il apparaît pour la première fois dans une action comics en juin 1938. Superman est un bébé lorsqu’il est envoyé de sa planète Krypton à la terre. Très vite, Clark Kent développe des capacités hors du commun et utilise de façon anonyme ses pouvoirs pour aider ceux qui en ont besoin. Après avoir utilisé ses pouvoirs en publics pour éviter une catastrophe, il devient exposé à l’attention du public, Clark va alors assumer son nouveau rôle de super-héros en adoptant le surnom donné par Loïs, sa future petite amie : Superman. Superman va très vite devenir un modèle et le plus grand héros de la Terre.

comics-superman

Action Comics n°1, June 1938, the debut of Superman, cover art by Joe Shuster.

Batman : Il a été créé par le dessinateur Bob Kayne et le scénariste Bill Finger, et est apparu pour la première fois dans le comic book : « Detective Comic » no 27 parut le 30 mars 1939. C’est un super-héros qui se détache du modèle à succès à qui il doit sa création, Superman, puisqu’il n’a aucun pouvoir surhumain. Il n’est qu’un humain nommé Bruce Wayne décidé à lutter contre le crime après avoir vu ses parents abattus par un voleur dans une ruelle de Gotham City, la ville où se déroulent la plupart de ses aventures. Malgré sa réputation de héros solitaire, il sait s’entourer d’alliés, comme Robin,, son maître d’hôtel Alfred Pennyworth ou encore le commissaire de police James Gordon.

7799301939batmandetectivecomics27

Detective Comics n°27,May 1939, the debut of Batman, cover art by Bob Kane.

On peut voir que ces héros suivent des règles, codes et valeurs qui déterminent leur appartenance au bien.

  • Une des règles du héros est de ne pas tuer, de ne pas commettre de meurtre. C’est ainsi le cas pour Superman ou bien pour Batman qui n’a “qu’une seule règle” celle de ne pas tuer. Batman s’entête à refuser le meurtre malgré les protestations de son ancien partenaire Jason Todd, car il pense que ce serait un choix trop facile. Il montre alors la raison pour laquelle bon nombre de super-héros refusent le recours au meurtre. Le meurtre représente l’état d’esprit des vilains, car il ne demande aucun contrôle de soi. Choisir cette voie, c’est choisir la facilité. C’est la limite à ne pas franchir selon certains héros, car ce n’est pas la voie de la justice étant donné que l’on décide de la mort d’une personne par un simple jugement appréciatif.

       Batman

  • Sacrifice et résilience : C’est une valeur commune à tous les super-héros : une grande force d’esprit et une grande résilience. C’est-à -dire qu’ils ont réussi à surmonter un événement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression et se reconstruire. Les super-héros se montrent toujours très résistants psychologiquement. Pour la plupart, ils ont connu des traumatismes qui les ont poussés à devenir des justiciers. Les parents de Batman ont par exemple été assassinés. Après la mort de ses parents, Bruce Wayne, alias Batman cherche à développer ses facultés afin de combattre le crime. De plus, la plupart des super-héros rencontrent de nombreux problèmes personnels : l’amour impossible par exemple comme Superman alias Clark Kent avec Loïs Lane, amour impossible car il ne peut pas lui révéler sa véritable identité, la solitude, ou encore l’adversité face au criminel ou bien face à certains citoyens qui ne les apprécient pas. Par exemple, Bruce Wayne/Batman vit reclus dans son manoir et abandonne l’idée d’une vie normale tandis que Superman se retire dans sa forteresse de la solitude, seul lieu où il peut se retrouver lui-même. On se rend donc compte que les super héros ont les mêmes problèmes que la plupart des gens en plus de ceux de leur vie de justicier. Ils le savent, mais persistent dans cette voie, se sacrifiant ainsi. Cette résilience et sens du sacrifice fait d’eux des exemples à suivre.
  • Humilité : La plupart des super-héros ne se servent pas de leurs statuts de “surhomme” pour améliorer leurs quotidiens. Ils n’ont jamais recours au vol et ne capitalisent pas leurs images. Ainsi certains héros comme superman travaillent même très dur pour gagner leurs vies. Superman est ainsi journaliste. Une honnêteté qui montre une certaine modestie puisque ces personnages prennent leurs rôles pour une charge plutôt qu’un tremplin.

Superman

  • Bravoure : En outre le super-héros est un personnage courageux. Bien que généralement bénéficiaire de super pouvoirs, d’une technologie supérieure ou encore très entraîné, il n’en reste pas moins faillible et a des faiblesses. Ainsi, malgré ses équipements Batman reste un homme normal dénué de super pouvoirs et Superman lui, est affecté par la kryptonite. Les héros sont conscients de leurs vulnérabilités, mais décident malgré tout de combattre le crime, ce qui montre leur bravoure et combativité.

Tous ces codes, règles et grandes valeurs, montrent que les héros qui les respectent parfaitement sont des héros qui rassemblent tous les critères pour être des exemples parfaits. Ils représentent le bien sans aucune transgression puisqu’ils ne véhiculent que des valeurs positives.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s